Arbres, je vous "haie" !

L'arbre de chez soi, laisse rarement "insensibles" nos concitoyens plus ou moins "urbains, en tous cas en société... et pourtant, les faits montrent fréquemment le contraire : soit qu'il s'agisse d'inconscience et méconnaissance, soit que l'amnésique se prend au gré des circonstances et des interlocuteurs, pour le bon Dr Jeckyll ou l'infernal Mr Hyde.

En effet, malgré le lien ténu qui est censé unir les êtres vivants (eh oui !), l'arbre est vivant, on ne perçoit celui-ci que comme :

  • une nuisance apposée par le voisin pour marquer son domaine au mépris du monde,
  • la contrainte d'une gestion inadaptée, plus ou moins imposée par accident (pratique et choix de l'espèce par rapport à la situation),
  • ou, au mieux, comme accessoire occasionnellement mercantile (encore faut-il mériter, dans la durée et par les bons traitements, sans accident la valeur qui en est attendue).

Pour en savoir plus télécharger l'article

Vous pouvez également être intéressé(e) par...

© TOUS DROITS RÉSERVÉS CAUE74 | Crédits | Politique de confidentialité | by