Compétences Haute-Savoie n° 22 - Le CAUE de Haute-Savoie a 30 ans

Le CAUE de Haute-Savoie a 30 ans, article extrait du magazine Compétences Haute-Savoie n°22.

Issu de la loi de 1977 sur l'architecture, le Conseil Général met en place le Conseil d'Architecture d'Urbanisme et de l'Environnement de Haute-Savoie deux ans plus tard. Sous la présidence du Préfet de l'époque, Alain Gérolami, se sont réunies de nombreuses personnalités pour l'assemblée constitutive. Bernard Pellarin, Président du Conseil Général, y participe et Adelin Malgrand est rapidement désigné président.

Les questions posées en 1979...

Le premier Conseil d'Administration du 4 mai 1979 et le suivant sont consacrés au rôle du CAUE et aux enjeux départementaux ressentis.

  • L'apparition des maisons individuelles industrialisées dans le paysage est perçue comme un problème grave.
  • Le choix des matériaux dans les constructions neuves doit être régulé.
  • Il y a nécessité de former, d'informer et de sensibiliser la population. Le public scolaire doit être privilégié.
  • Le CAUE ne doit pas s'enfermer dans une pratique centrée sur le permis de construire, mais bien s'ouvrir aux questions de l'urbanisme et de l'environnement.
  • L'assistance architecturale doit toucher les lotissements, les bâtiments agricoles.

Ce qui a changé en trente ans...

  • Le territoire, son organisation : la décentralisation s'est faite redistribuant les compétences. En particulier l'urbanisme est désormais géré au niveau communal. L'Etat se désengage progressivement, laissant le Conseil Général partenaire des communes. La Région, par sa politique contractuelle, alimente les débats sur la notion de territoire. L'intercommunalité a trouvé sa place.
  • La perception de l'environnement évolue considérablement : passant d'une notion de cadre de vie au paysage, puis aux milieux naturels, aux ressources pour aboutir au développement durable.
  • L'Université et l'éducation : le nombre de bacheliers a triplé en trente ans. La population est mieux formée et donc à même d'aborder la globalité des problèmes d'aménagement et des questions de cadre de vie. La perception des équilibres économiques, écologiques, sociaux ont évolué avec la prise de conscience d'un monde “limité” en ressource.
  • Une remise en question des choix des collectivités et des administrations : les habitants prennent la parole au travers des associations mais également en utilisant les outils qui sont progressivement mis en place. Procédure de concertation, enquête d'utilité publique, débats, réunions de quartier, forums, blogs... Ces processus nécessitent de la part des décideurs un travail important d'explication, de transparence, d'écoute et une grande capacité d'adaptation.

Pour lire la suite téléchargez l'article. Pour télécharger la revue, cliquez ici.

Vous pouvez également être intéressé(e) par...

© TOUS DROITS RÉSERVÉS CAUE74 | Crédits | Politique de confidentialité | by